Voici exactement ce qui arrive au corps d’un chien laissé dans une voiture chaude

Vous partez faire quelques courses par une belle journée ensoleillée de 29°C et vous décidez d’emmener votre meilleur ami avec vous…Après tout, il adore monter en voiture la tête sortie par la fenêtre !


Vous vous arrêtez au magasin pour vous faire rapidement les commissions le temps d’une seconde et vous laissez Fido dans la voiture avec les vitres « légèrement ouvertes ». Vous allez juste recueillir quelques objets et retourner à la voiture, donc tout devrait bien se passer. Cependant, vous réalisez que les files d’attente au magasin étaient plus longues que prévu, vous vous êtes rappelez de certains objets supplémentaires dont vous aviez besoin et vous avez rencontré votre voisin et discuté pendant un certain temps. Il devrait toujours aller bien, cependant…il n’est là que depuis environ 20-30 minutes, n’est-ce pas ?

Attention à la chaleur!


Par une journée de 29 degrés, la température à l’intérieur d’une voiture peut atteindre 48 degrés environ en 30 minutes. Ceci est similaire à la chaleur mortelle des déserts de l’Arabie Saoudite, en plus qu’au lieu de porter des vêtements en coton respirant comme les gens en portent, votre chien porte un épais manteau de fourrure!

Contrairement aux humains, les chiens sont incapables de transpirer. Ils comptent principalement sur leurs voies respiratoires pour dissiper la chaleur. Les chiens avec plus de surface nasale (pensez aux lévriers, aux bergers allemands et aux labradors) dissiperont plus la chaleur, tandis que les races « à face dite compressée » (comme lesChihuahuas, les carlins, les bouledogues ou les shi-tzus) sont plus sujettes à la surchauffe en raison de leurs voies nasales plus courtes.


Les chiens peuvent également perdre de la chaleur en raison de la dilatation des vaisseaux sanguins de la peau et de l’augmentation du débit cardiaque, mais cela ne concerne généralement que les zones sans poils du corps (oreillettes, ventre et pieds).


A mesure que la température ambiante augmente et se rapproche de la température corporelle centrale, le halètement devient beaucoup plus important pour le refroidissement. Cependant, lorsque l’humidité ambiante augmente également, le halètement devient moins efficace, ce qui rend plus difficile pour les chiens de réguler leur température corporelle.


La température corporelle normale d’un chien est de 38 °C à 39 °C.

Comment la chaleur impacte vote Chien.

Le coup de chaleur est défini comme un état d’hyperthermie extrême avec des températures corporelles allant de 41 °C à 42 °C, entraînant des lésions thermiques des tissus corporels.

Dans les premiers stades du stress thermiques, la fréquence cardiaque augmente le flux sanguin dans le but de dissiper la chaleur à la surface du corps. Cependant, avec la dilatation de ces vaisseaux sanguins superficiels, la pression artérielle centrale chute. Avec une diminution du volume sanguin circulant (en raison de la diminution de la pression artérielle et de la perte de liquides à cause d’halètement), les mécanismes de dissipation de chaleur échouent et une nouvelle élévation de la température corporelle se produit.

Les lésions thermiques globales provoquent une défaillance de plusieurs organes à des températures supérieures à 42 degrés en raison d’une diminution de l’apport de sang et d’oxygène aux tissus du corps du chiot.

Systèmes thermiques : Les dommages thermiques subis au niveau de la paroi des vaisseaux sanguins déclenchent une coagulation pour tenter de réparer ces vaisseaux. Des dommages cellulaires importants dans plusieurs organes provoquent simultanément la dissipation de facteurs de coagulation à travers tout le corps. Ces effets, et plus encore, font que le corps ne sait plus s’il doit saigner ou coaguler, et peuvent entraîner une perte de sang, une diminution des capacités de coagulation qui sont associées à un taux de mortalité accru.


Reins : Une lésion thermique directe endommage la paroi des tubules rénaux.
Une diminution du flux sanguin vers les reins, ainsi que la formation de micro-caillots peuvent endommager davantage les reins. Ces facteurs, ainsi que la production de toxines dans d’autres tissus endommagés, peuvent entraîner une insuffisance rénale qui n’augure certainement rien de bon.

Foie : Les dommages aux tissus hépatiques sont similaires à ceux du rein. Une diminution de la perfusion, une micro-coagulation et des effets thermiques directs se produisent. Une élévation des enzymes hépatiques survient chez la majorité des cas présentant un coup de chaleur. L’hypoglycémie peut également survenir en raison de lésions hépatiques ou d’une utilisation accrue de glucose chez les chiens en hyperthermie. L’hypoglycémie rend la situation encore plus compliquée.

Tractus gastro-intestinal : semblable aux lésions hépatiques et rénales, une diminution de la perfusion, une micro-coagulation et des lésions thermiques directes se produisent dans les cellules du tractus gastro-intestinal. Ces dommages entraînent une perte de sang par des vomissements sanglants, une diarrhée sanglantes, une ulcération gastrique et peuvent entraîner des escarres potentielles de la muqueuse du tractus gastro-intestinal elle-même. La muqueuse intestinale est une barrière importante aux bactéries présentes dans l’intestin. Lorsque cette barrière est compromise en raison des dommages thermiques et des effets qui en résultent, les bactéries de l’intestin peuvent se frayer un chemin vers le système circulatoire, entraînant un risque d’infection systémique.


Système nerveux central :
Les chiens souffrant d’un coup de chaleur présentent souvent un état mental altéré, allant d’une légère désorientation ou dépression à des tremblements musculaires, des convulsions ou même un coma. Les lésions du SNC surviennent à la suite d’une faible perfusion cérébrale et d’une lésion thermique directe des cellules du système nerveux.


Vous revenez à votre voiture et trouvez votre chien sur le côté sur la siège arrière, inconscient et respirant fortement. Ses gencives sont violettes, ses yeux sont révulsés et il est aussi chaud qu’un four. Que devez-vous faire ?


D’abord et avant tout, n’appliquez surtout PAS de glace. Cela modifie la température corporelle trop brusquement et peut entraîner d’autres complications. Appliquez de l’eau tiède, allumez la climatisation et allez voir le vétérinaire le plus proche. Vous pouvez aussi appliquer de l’alcool à friction sur les coussinets des pieds, les oreilles internes et le ventre pour augmenter l’expulsion de la chaleur, mais la principale priorité est d’aller immédiatement chez le vétérinaire.


La mortalité par coup de chaleur est d’environ 50% et s’aggrave à chaque seconde perdue. Le remplacement liquidien, les techniques de refroidissements agressives, l’oxygénothérapie, l’assistance circulatoire et la surveillance des systèmes organiques seront mis en place immédiatement. Attendez-vous à ce que votre chien passe à l’hôpital de 24 à 48 heures, en espérant qu’il survive, et la facture pour ce type de problèmes peut rapidement grimper à des milliers de dollars, sans aucune garantie de résultat.


Si vous ne retenez RIEN de cet article, j’espère que vous saisissez juste ceci : NE JAMAIS LAISSER VOTRE ANIMAL DE COMPAGNIE (OU VOTRE ENFANT) SEUL DANS LA VOITURE. JAMAIS.

Vous ne pouvez pas contrôler les facteurs extérieurs, vous ne pouvez pas garantir un délai, et vous ne pouvez pas protéger vos proches de la chaleur si vous n’êtes pas présent. Ils sont beaucoup plus en sécurité à la maison, plutôt que de faire cette balade fatidique, mais bien intentionnée, avec vous.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Encours de téléchargement

0

Comments

Qu'est ce que vous en pensez?

Comment arrêter la diarrhée du chihuahua en 3 simples étapes

Les problèmes de respiration chez le chihuahua