La science confirme: les humains pour leurs chihuahuas sont des parents

Le comportement du chihuahua est le même que celui d’un enfant humain.

Les gens considèrent généralement leurs animaux de compagnie comme leurs enfants, ou du moins comme un membre de la famille, car nous les élevons, éduquons, aimons et adorons beaucoup, en plus d’assumer la responsabilité de garantir leur bien-être.

Ces efforts que nous fournissons et ce lien que nous formons avec eux les rendent une des choses les plus importantes dans nos vies et nous rendent la chose la plus importante pour eux.

Selon une étude de la vétérinaire Lisa Horn de l’Université de Vienne, en Australie, nos chiens et chatons nous voient comme si nous étions leurs parents.

De quoi parle cette étude ?

Lisa, mena une étude sur 22 chiots qu’elle avait divisé en trois groupes : le premier groupe resta dans une chambre loin de leurs parents ; le second fut dans une chambre avec leurs parents qui devaient garder le silence et les ignorer tandis que le troisième groupe était un groupe composé de chiens et de leurs parents qui devaient les motiver à jouer, leur parlaient, interagissaient avec eux et les nourrissaient en récompense à leur bonne conduite ou obéissance de commandes pendant les parties de jeux.

Les résultats obtenus étaient prévisibles : les chiens en présence de leurs parents humains,  c’est-à-dire le deuxième et le troisième groupe, se sont montrés comme des animaux très joyeux, joueurs et extravertis, ils ne se sont à aucun moment sentis mal ou en insécurité.

Cependant, le premier groupe, ceux qui étaient complétement séparés de leurs parents, se sentaient en insécurité et effrayés, ne voulaient pas répondre aux stimulations telles que le jeu ou la nourriture.

Quelques jours plus tard, Lisa avait de nouveau fait des tests avec les mêmes chiens, ceux des groupes 2 et 3, à la différence qu’elle avait remplacé les parents des chiots par des personnes inconnues pour eux.

Les résultats étaient différents des premiers, car les chiens, bien qu’accompagnés, se désintéressaient des jeux, de la nourriture et des caresses, et ne sortaient les têtes de la porte que pour voir quand les parents reviendront les chercher.

Lisa est arrivée à la conclusion que les chiens tenaient à une dimension appelée “zone de sécurité”, ce qui signifie que ces animaux se sentiront plus motivés, confiants, heureux, protégés, à l’aise, intéressés, lorsqu’ils sont proches de leurs parents humains. Au contraire, lorsqu’ils sont distants, ils semblent déprimés, se désintéressent rapidement et se sentent même en danger.

Ce schéma s’observe également dans la relation entre les enfants et les parents, car les enfants, surtout lorsqu’ils sont jeunes, se sentent beaucoup plus capables et en sécurité lorsque leurs parents les accompagnent, alors qu’en leur absence, ils se sentent vulnérables.

Donc, si vous avez un chihuahua ou un chaton et qu’il n’est heureux et confortable que lorsque vous êtes présent, courez le serrer dans vos bras et promettez-lui que vous ne l’abandonnerez jamais, car pour eux, nous sommes leur monde et tout ce qu’ils ont.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Encours de téléchargement

0

Comments

Qu'est ce que vous en pensez?

Une étude prouve que votre chihuahua vous manipule délibérément

“Big Guy” détestait les petits chiens, mais une rencontre avec ce chihuahua a changé sa vie